Montage d'un NAS sur une machine virtuelle Debian distante

J'ai franchi le pas récemment en achetant un NAS pour sauvegarder à la maison mes documents personnels et du contenu multimédia en tout genre. En plus d'utiliser Google Drive avec Plex (voir cet article), j'ai décidé de monter un troisième serveur Plex sous Debian Stretch pour y décoder le multimédia qui provient de mon NAS directement. Afin que le NAS à la maison soit accessible sur mon Plex qui est une machine virtuelle située en dehors de mon réseau local, je vais utiliser Samba - intégré à mon NAS - et faire un peu de routage sur ma Livebox.

Tout d'abord, satisfaire les prérequis en termes de paquets sur la machine :

adduser <sambaplex>
apt-get install cifs-utils

Je me servirai du dossier home de l'utilisateur sambaplex pour y monter mon NAS afin de le séparer du répertoire de l'utilisateur courant. Etant donné que sur le serveur nous n'allons pas héberger un partage mais seulement en monter un, il n'y a pas besoin d'installer tous les paquets de samba.

Ensuite, il faut paramétrer la box qui fait office de routeur à la maison. Dans mon cas, ayant une IP dynamique, j'ai dû faire appel à un service externe nommé No-IP qui permet de souscrire gratuitement (avec une offre payante) à un nom de domaine que je prolongerai tous les mois ; ce service est géré par ma box grâce à l'API, ce qui signifie que dès que mon IP change, l'adresse que renvoie mon nom de domaine change aussi. Cela évite d'avoir à remonter le partage sur le serveur dès que l'IP change et de pouvoir communiquer avec un nom, ce qui est plus pratique.

Je configure ici mon service de DNS dynamique ; sur la Livebox plusieurs prestataires sont disponibles

Ensuite, il est nécessaire de procéder à l'ouverture des ports dans le pare-feu, et également de NATer ceux-ci afin que le trafic puisse rentrer et sortir proprement. 5 ports sont nécessaires pour que toutes les fonctionnalités soient accessibles :

Je route les ports 135, 137 et 445 en TCP/UDP, 138 en UDP et 139 en TCP vers le NAS

Par précaution, j'ai également procédé à la création d'un bail DHCP permanent pour le NAS afin qu'il ne change pas d'adresse IP locale en cas de redémarrage ou de perte de connexion. Une fois que tout est prêt côté "maison", il ne reste plus qu'à monter le partage samba du NAS sur le serveur distant grâce à cette commande exécutée en root :

mount -t cifs //<nas.domain>/<share> /home/sambaplex -o username=<nasuser>

Il sera alors demandé le mot de passe du compte nasuser qui devra avoir les droits en lecture sur le share que l'on souhaite monter.

Si l'on souhaite démonter le share, rien de plus simple :

umount /home/sambaplex

Désormais je peux ajouter mon contenu sur ce serveur Plex comme si il était localement sur la machine virtuelle, chaque appel aux fichiers passant par Samba - et nécessitant de ce fait, une bonne bande passante étant donné que tout transite du NAS à la maison vers la machine virtuelle.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.